Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
La relativité d’échelle et le vivant - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - SCIENCES - SCIENCE > Développement et génétique > La relativité d’échelle et le vivant

La relativité d’échelle et le vivant

lundi 10 septembre 2012, par Robert Paris

La relativité d’échelle de Laurent Nottale et le vivant

La théorie de la relativité d’échelle de Nottale a de nombreuses applications biologiques, depuis le linéaire au non linéaire et de la mécanique classique à la mécanique quantique. Elle explique la fractalité, l’autosimilarité aux très petites échelles du vivant qui implique des lois probabilistes de la physique quantique. Ces lois pourraient expliquer en outre l’origine fractale de la mise en place des morphologies de base du vivant. Elle explique aussi que l’arbre de diversification du vivant, la macroévolution, suit une loi structurelle log-périodique d’accélération ou de décélération des sauts évolutifs majeurs, qui permet d’évaluer les probabilités d’évolution du système. Cette analyse permet de préciser le rôle omniprésent du hasard dans l’évolution, aussi bien dans les lois de la physique quantique que dans l’histoire propre des organismes où sa présence est exprimée par la contingence. La relativité d’échelle ouvre de nouvelles perspectives dans l’étude de l’évolution des systèmes.

La suite

Et aussi

Lire l’article de Laurent Nottale

Nottale dans Matière et révolution

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0