Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Man of Steel, le fascisme au cinéma ! - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 23 - Commentaires de films > Man of Steel, le fascisme au cinéma !

Man of Steel, le fascisme au cinéma !

mardi 2 juillet 2013

Man of Steel, le fascisme au cinéma !

par Himbra Iam

Man of Steel est l’histoire d’un génocide orchestré par un soi-disant sauveur soutenu par l’armée et l’Église. Sous le prétexte de redonner une nouvelle vie au fameux Superman, Warner Bros s’est fait le propagateur de l’idéologie des dirigeants américains, et aussi, de tous les dirigeants pays du monde entier, dans un monde qui se dirige inévitablement vers la guerre.

Une guerre de race et beaucoup de dommages collatéraux, un sauveur (ou génocidaire) liquidant la prétendue race ennemie, des armées soi-disant bienveillantes pour chacune des populations de leur race, la foi religieuse du sauveur qui accepte l’autorité du prêtre, les masses en panique et réduites au rôle de spectateurs, l’homocentrisme comme le top de l’évolution naturelle : l’espèce humaine présentée comme la seule espèce consciente que la nature puisse produire, le développement technologique comme critère essentiel de la Civilisation. En résumé, voilà toutes les idées que véhiculent Man of Steel.

C’est croire que l’ennemi est ailleurs, alors qu’en réalité l’ennemi est toujours dans notre propre pays, nos propres dirigeants et armées, qui s’enrichissent impunément, agissent au profit des trusts multinationaux, et matent leur population pour protéger leurs propres intérêts liés à l’impérialisme français, chinois, américains, britanniques, etc. ou autres puissances régionales.

La guerre des races, des nations, des religions, ou la guerre tribale ne sont que des guerres entre des guerriers locaux qui se battent pour être des relais de l’impérialisme. Ils ne sont pas que des gouvernements fantoches, ces relais locaux qui négocient leur place et leurs intérêts en se présentant comme le pouvoir local le plus stable pour l’impérialisme en général. Ainsi, la Président du Cameroun Biya a pu s’imposer à la tête du pays pour une énième fois à l’encontre des prévisions politiques des dirigeants Etats-uniens. Bien que ces dirigeants locaux soient inévitablement soutenus militairement par un pays impérialiste, la stabilité sociale prime toujours, à défaut d’une stabilité sociale pacifique, c’est la capacité des dirigeants et de l’armée à mater leur propre population qui sera le critère de sélection.

Les religieux, chantres du pacifisme en période de répression des masses, jouent un rôle social crucial pour l’impérialisme, notamment dans la stabilité sociale permettant l’exploitation pacifique des masses. Les religieux, contrairement à la masse, bénéficient souvent de la liberté de circulation dans le monde entier, peuvent se faire soigner dans les meilleurs hôpitaux, sont reconnus par les classes dirigeantes et bénéficient de revenus très aisés. Ils constituent une partie intégrante des classes dirigeantes et poussent à la stabilité sociale et sont gracieusement rémunérés pour leur fonction de gardes chiourmes moraux. A la fois chantres du pacifisme des masses à la Gandhi, confrontés aux répressions sanglantes et propagateurs des idées réactionnaires comme à l’heure actuelle l’homophobie et le conflit inter-religieux, ils sont les fidèles alliés des dirigeants locaux et de l’impérialisme.

Superman, en acceptant l’autorité de l’armée et des religieux, soutient les dirigeants locaux, l’impérialisme mondial, et l’exploitation capitaliste responsables de l’appauvrissement des masses au profit d’une infime minorité qui maintiennent leur pouvoirs politiques en lançant des miettes à leurs relais locaux et internationaux. Superman, s’étant plié à l’impérialisme, n’a pas hésité une seconde à être l’instrument du génocide de la population de Krypton alors qu’il est présenté comme le conciliateur des peuples et le kryptonien pacifique, l’espoir de Krypton.

L’espoir funeste des kryptoniens, dirons-nous !

Le pourvoyeur de la guerre raciale, avec usages de super pouvoirs à destructions massives à l’encontre des masses subissant cette guerre des deux côtés !

Le génocidaire acclamé au nom de la justice, de la paix sociale et félicité pour avoir maintenu la continuation du système capitaliste ! La surmédiatisation de ses gestes héroïques n’est qu’un leurre face aux millions de morts sacrifiés et qui se passe bien sûr dans les zones d’ombre de l’écran de cinéma ! !

2 Messages de forum

  • Man of Steel, le fascisme au cinéma ! 2 juillet 2013 09:22, par Ephraïm

    Merci infiniment !

    Le génocidaire acclamé au nom de la justice, de la paix sociale et félicité pour avoir maintenu la continuation du système capitaliste ! La surmédiatisation de ses gestes héroïques n’est qu’un leurre face aux millions de morts sacrifiés et qui se passe bien sûr dans les zones d’ombre de l’écran de cinéma ! !

    Répondre à ce message

  • euh ...
    je crois qu’on a pas vu le même film ...
    et dire que c’est moi qui croyait être dévoré ...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0