Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Une journée d’action… comme d’habitude - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- LUTTE DES CLASSES - CLASS STRUGGLE > Une journée d’action… comme d’habitude

Une journée d’action… comme d’habitude

mardi 7 mars 2017

Une journée d’action… comme d’habitude

Le 7 mars, on aurait bien des raisons de suivre la journée d’action des syndicats en France pour l’hôpital public, pour la santé, pour la sécurité sociale et la défense de tout le service public après les multiples attaques des hommes politiques contre les fonctionnaires, nouveau bouc émissaire de la bourgeoisie, contre le blocage de nos salaires, contre le manque de moyens, contre le manque de personnels et la casse du système public de santé.

Par contre, nous n’avons aucune raison de penser que cette journée servira à nous organiser mieux, à nous lier d’un hôpital à l’autre, d’un secteur à l’autre, d’une profession à l’autre, et à nous lier aussi aux autres secteurs publics ou privés attaqués.

L’attaque est générale mais la riposte est divisée : les postiers d’un côté, les hospitaliers d’un autre, les cheminots d’une troisième, sans parler du privé. Cette journée du 7 avril est, par hasard, rejointe par celle d’Air France ou par celle du secteur de l’Energie. Mais ces lutes ne se joindront pas entre elles. Et les cheminots ou les postiers ne sont pas clairement appelés non plus. Ne parlons pas du secteur privé !

Quant aux journées d’action, elles ont montré qu’elles ne font nullement peur à nos adversaires du patronat et du gouvernement, pas plus que leurs dirigeants syndicaux avec lesquels ces adversaires discutaillent bien gentiment comme ils le faisaient avec Hirsch lorsque nous exigions dans la rue qu’ils cessent de négocier !

Donc c’est seulement sur nous-mêmes qu’il faudra compter pour renverser la vapeur, pour nous faire craindre, et plus encore pour réellement les faire reculer…

Les attaques se préparent contre nous du côté de la bourgeoisie. La tonalité des discours convergents et antisociaux de Le Pen, Macron et Fillon le montre bien ! Cela nécessiterait une véritable réponse de la classe ouvrière dans la rue et dans la grève. Mais ce n’est pas sur les syndicats qu’il faudra compter pour cela. Bien trop de calculs les attachent à ce système pourri !

Il faudra pour cela des coordinations, des assemblées souveraines et qui décident des revendications, des modes d’action, des négociations ou pas négociations, de tout l’avenir de nos luttes et qui médiatisent eux-mêmes tous ces points et pas à la manière réformiste des appareils syndicaux !

3 Messages de forum

  • Les syndicats et l’augmentation des salaires

    Lors de la dernière journée d’action syndicale, les centrales syndicales organisatrices avaient choisi parmi les slogans celui des salaires et il est exact que le fait que nos salaires soient bloqués depuis des années signifie une véritable perte massive de revenus pour nous tous. Il était donc indispensable de proclamer qu’on n’accepte pas que tous les prix augmentent et pas nos salaires. Seulement, cette revendication, revue et corrigée par les bureaucraties syndicales, s’exprime ainsi : « augmentation générale des salaires ». Au point qu’il suffirait à la direction de l’APHP de nous augmenter tous d’un centime pour la satisfaire ! Les dirigeants syndicaux se battent sans cesse contre un chiffrage de cette augmentation et surtout contre une augmentation la même pour tous : 300€ pour tous !

    Répondre à ce message

  • A bas les fonctionnaires !

    Nous avons tous remarqué les déclarations violentes anti-fonctionnaires et les programmes dans le même sens de la part de tous les candidats à la présidentielle qui ont des chances d’être élus, de Macron à Fillon et à Le Pen. Et pourtant, il n’y a aucune véritable riposte d’ensemble des fonctionnaires dans la rue : les cheminots avec les travailleurs, du métro, avec les postiers, avec les infirmières et les éboueurs, etc. Les média ont prétendu que la journée du 7 mars avait ce but mais les syndicats ne disaient pas cela. On ne peut pas compter sur eux pour exprimer notre révolte devant ces attaques inadmissibles !

    Répondre à ce message

  • La CGT du secteur de l’Energie appelle à une nouvelle grève le 14 mars. Journée d’action après journée d’action. Séparément du reste du service public pourtant attaqué dans son ensemble.

    Battus séparément, voilà où mène inexorablement la stratégie qui perd, celle des bureaucraties syndicales !!!

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0