Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Les gilets jaunes et le 5 décembre - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 10- SYNDICALISME ET AUTO-ORGANISATION DES TRAVAILLEURS - SYNDICALISM AND (...) > Les gilets jaunes et le 5 décembre

Les gilets jaunes et le 5 décembre

mardi 5 novembre 2019

Attention au contresens sciemment diffusé par les média suite à l’assemblée des assemblées numéro 4 de Montpellier : les gilets jaunes n’appellent pas à se placer derrière les directions bureaucratiques des syndicats le 5 décembre mais à se lier aux travailleurs et aux chômeurs en organisant partout des réunions et assemblées communes afin de préparer dès maintenant l’organisation du 5 décembre et des jours suivants car l’action ne doit pas rester aux traditionnelles journées d’action sans lendemain et sans organisation du mouvement par les travailleurs eux-mêmes !

4 Messages de forum

  • Les gilets jaunes et le 5 décembre 9 novembre 2019 07:05, par GJ

    Se contenter de suivre les directions syndicales, c’est se fourvoyer complètement car celles-ci font mine de rejoindre l’idée de la grève générale mais elles ne disent pas qu’elles feront grève le lendemain du 5 décembre !!!!

    Répondre à ce message

  • Les gilets jaunes et le 5 décembre 3 décembre 2019 12:52

    Bien que globalement d’accord avec cet article je pense d’abord qu’il faudrait éviter de traiter presque tout le monde de fasciste. Ni Pie XII, ni Benoit XVI n’étaient fascistes. Et c’est bien pour ça qu’on a poussé Benoit XVI à la démission.
    Cf Philippe Ploncard d’Assac - https://www.youtube.com/watch?v=Rr6...

    Il aurait aussi fallu parler de Mgr Cody, l’archevêque de Chicago, le plus riche archevéché, dont les méfaits sont largement détaillés dans "Au nom de Dieu" de David Yallop, ouvrage ici largement mentionné.
    Mgr Cody a non seulement détourné de l’argent, mais il a viré nombre de prêtres de son archevéché, il a fermé des écoles religieuses ...

    "Début juin 1970 (…) il investit 2 millions de dollars dans les actions Penn Central. Quelques jours plus tard, les actions s’effondrèrent et la société fut mise en faillite. Il avait procédé illégalement à cet investissement pendant le mandat de son successeur normalement élu, à qui Cody refusa de rendre les livres comptables longtemps après cette perte. Il survécut au scandale.

    A son arrivée à Chicago, (…) il découvrit dans les dossiers une liste de prêtres « à problème », alcooliques, séniles, ou irresponsables. (…) Il renvoya personnellement les prêtres, leur donnant quinze jours pour déménager.
    Il n’y avait ni caisse de retraite, ni pensions ni polices d’assurances pour les prêtres à Chicago dans les années 1960. Une bonne partie de ces hommes avaient plus de 70 ans. Cody les jeta tout simplement à la rue. Sans consulter personne (…) il agit de la même façon pour la fermeture de couvents, de paroisses et d’écoles. (…)
    En dix ans, un tiers du clergé de Chicago abandonna la prêtrise.
    Le cardinal clouait au pilori la presse locale, affirmant qu’elle lui était hostile. A la vérité les media de Chicago, presse et télévision, se montrèrent extraordinairement justes et tolérants avec Cody durant presque tout son règne.
    L’homme qui avait lutté pour l’intégration à La Nouvelle-Orléans se fit connaître à Chicago comme celui qui ferma les écoles noires, prétendant que l’Eglise ne pouvait plus se permettre de les gérer ; il faut savoir que le revenu annuel de ce diocèse approchait les 300 millions de dollars. (…)
    Au fil des ans, les accusations et les allégations contre Cody se multiplièrent par dix. Le conflit avec de larges secteurs de son propre clergé s’envenima. (…)
    Mgr Cody se mit à raconter des histoires sur la façon dont il avait été employé dans des missions d’espionnage secret par le gouvernement américain. Il parla de sa collaboration avec le F.B.I. Il dit à des prêtres qu’il avait aussi entrepris des missions spéciales pour la C.I.A., dont un vol à Saigon. (…)
    Cody aurait participé aux activités des services secrets pour le gouvernement des Etats-Unis depuis le début des années 1940.
    (...)
    En 1978, il dirigeait Chicago depuis treize ans. Ces années avaient vu les demandes en vue de son remplacement atteindre des proportions extraordinaires. Prêtres, sœurs, laïcs exerçant de nombreuses professions, tous avaient signé des pétitions adressées à Rome, par milliers, pour le remplacement d’un homme qu’ils considéraient comme un despote. Pendant des années le pape Paul VI avait temporisé, non sans angoisses, sur le remplacement de Cody."

    On voit bien que Mgr Cody détruisait à la fois les finances et l’Image des Catholiques aus Etats-unis. Le pape Paul VI ne fit rien contre les Cody, Marcinkus, Villot. Evidemment, Paul VI était manipulé par la CIA, comme le durent après lui Jean-Paul II et le pape actuel.

    De tout temps des religions concurrentes ont fait de l’entrisme au Vatican pour le détruire, ou mieux, pour le manipuler (blanchiment de la drogue, subversion des régimes anti-mondialistes ...) . Il y eut au moins un pape juif.
    Aujourd’hui, le Vatican est sous total contrôle.

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0