Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
La tempête frappe aussi les USA, mais pas seulement... - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 0 - PREFACE > La tempête frappe aussi les USA, mais pas seulement...

La tempête frappe aussi les USA, mais pas seulement...

mercredi 31 octobre 2012

La saison des cyclones touche à sa fin et la dix-huitième dépression tropicale marquera sans doute les esprits pendant de nombreuses années. C’est une modeste tempête mais son étendue déjà est impressionnante puisqu’elle a la taille de l’Europe de l’ouest entière !

Peu évoquée alors qu’elle affectait une partie des Caraïbes en faisant des dizaines de morts, la tempête tropicale Sandy s’est engouffrée dans le coeur économique des Etats-Unis, affolant les décideurs, les médias et les populations.

Dans une certaine indifférence médiatique, en Jamaïque, à Haïti et à Cuba, les populations sont partiellement évacuées des zones les plus dangereuses. Les routes, des villages entiers sont inondés sous des pluies diluviennes tandis que le littoral est noyé à cause de la houle engendrée par la dépression tropicale. Les vents soutenus et les précipitations mettent à bas les arbres et détruisent des habitations. En quelques heures, Sandy fait 69 morts dans cette région (52 à Haïti, 11 à Cuba, une en Jamaïque, deux dans les Bahamas, deux en République dominicaine et une à Porto-Rico, selon le dernier bilan connu).

Peu sera dit dans les média sur ce qui s’est passé dans ces régions. Pourtant, l’essentiel de l’agriculture d’Haîti, déjà martyrisée, est morte dans cette nouvelle catastrophe ! Pendant trois jours, Haïti a été balayée par des intempéries qui ont causé inondations, glissements de terrain et destructions de maisons. La région la plus affectée est le département de l’Ouest, incluant Port-au-Prince, qui déplore une vingtaine de morts, dont des familles entières ensevelies dans leurs maisons effondrées. Dans la capitale, les campements de fortune, qui abritent encore 370 000 victimes du séisme de 2010, ont été durement touchés. Dans le sud d’Haïti, on dénombre 18 morts.

De nombreuses plantations ont été détruites et des routes ont été coupées, isolant des villes dans les départements du Sud et du Sud-Ouest, ont indiqué les autorités. Sandy a laissé 18 000 familles supplémentaires sans abri. Les équipes de la direction de la protection civile d’Haïti, assistées d’experts internationaux, ont tout juste entamé l’évaluation des dégâts causés par les 50 centimètres de pluie enregistrés dans certaines régions du pays. Plusieurs jours seront nécessaires pour compiler les données.

La destruction des denrées alimentaires pourrait aggraver une situation déjà tendue sur le plan politique, alors que le pays a été secoué au cours des derniers mois par de violentes manifestations contre la vie chère. Cette situation est mille fois plus catastrophique que celle des USA mais mille fois moins médiatisée !

Par contre, les média du monde ont pu diffuser l’attaque féroce de la tempête dans le pays le plus riche du monde et dans la ville la plus riche du monde, New York ! Une partie des USA a des airs de fin du monde… Il y a vingt milliards de dollars de dégâts et de nombreux morts. Bien sûr, riches et pauvres ne seront pas frappés également. Les riches seront indemnisés et les plus pauvres auront tout perdu !

Si la campagne américaine pour les présidentiellesdu grand capital a quasiment déjà redémarrée, la campagne des opprimés haitiens pour leur libération du joug de misère, d’occupation militaire étrangère et d’oppression n’a jamais cessé et la nouvelle catastrophe la rend plus indispensable que jamais !

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0