Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Algérie : EMMI d’El Hamiz - Les travailleurs en grève illimitée - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- LUTTE DES CLASSES - CLASS STRUGGLE > Algérie : EMMI d’El Hamiz - Les travailleurs en grève illimitée

Algérie : EMMI d’El Hamiz - Les travailleurs en grève illimitée

vendredi 30 novembre 2012

Les travailleurs de l’Entreprise de montage et de maintenance industriels (EMMI) d’El Hamiz sont en grève depuis dimanche dernier.

Les 540 grévistes justifient le recours à cette action par la mauvaise gestion de cette unité étatique et réclament le départ de son premier responsable qui a, selon eux, échoué dans la réalisation des objectifs escomptés.

« La situation de notre unité se dégrade de jour en jour à cause de la marginalisation des travailleurs et de l’échec des politiques de gestion adoptées par les responsables de la société de gestion des participations (SGP) et les dirigeants de l’entreprise mère », écrivent-ils dans une requête établie avant l’entame du débrayage.

Les grévistes s’élèvent contre le non-respect de la convention collective, le recrutement des retraités et la mise à l’écart des cadres compétents, précisant que certains de ces derniers ont démissionné suite aux pressions et aux intimidations dont ils ont été victimes. Ils s’indignent en outre contre « le gaspillage des fonds de l’entreprise et l’octroi de prêts avec l’argent des œuvres sociales au profit des proches d’un ancien directeur pour l’achat de véhicules et la location d’appartements ». Le syndicat, censé défendre leurs droits, n’a pas été renouvelé depuis 2006, déplorent certains protestataires, en dénonçant le silence des responsables l’union locale UGTA de Dar El Beïda quant aux dépassements commis à leur encontre.

S’agissant du volet professionnel, les travailleurs réclament la révision de la grille de salaires, l’augmentation de la prime d’ancienneté et l’introduction de la prime de rendement individuel et collectif dans la paie.

Ils s’interrogent aussi sur « le sort des cotisations d’affiliation à l’assurance sociale qui ne sont versées ni à la CNAS ni sur nos comptes », soulignant que pas moins de 204 d’entre eux se sont plaints auprès de l’inspection du travail alors que 91 ont recouru à la justice dans l’espoir de faire valoir leurs droits. Les grévistes précisent enfin que le mouvement de grève se poursuivra jusqu’à l’ouverture d’un dialogue franc avec les responsables de l’unité. -

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0