Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Eter, usine de céramique de Guelma : mis sous scellé par BNP Paribas - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- LUTTE DES CLASSES - CLASS STRUGGLE > Eter, usine de céramique de Guelma : mis sous scellé par BNP Paribas

Eter, usine de céramique de Guelma : mis sous scellé par BNP Paribas

mercredi 15 mai 2013

Sur les 245 employés, l’unité ne compte aujourd’hui qu’une centaine, sans salaires depuis 9 mois déjà, et qui sont en grève de la faim depuis un mois.

Une équipe composée de trois personnes, chargées du contentieux et des recouvrements de la banque BNP Paribas, accompagnées par un huissier de justice et d’un avocat ont procédé, ce lundi, à la mise sous scellé des équipements industriels de l’entreprise de céramique et des produits réfractaires- Eter spa Algérie- de la ville de Guelma.

Une mesure qui intervient, selon certaines sources, pour non remboursement, depuis 2007, des crédits octroyés dans le cadre de l’investissement par cette banque au repreneur Italien de l’ex-ECVE-Guelma.

Il s’agit d’un crédit de 750 millions de dinars qui engloberait un investissement dans l’atelier de fabrication de briques réfractaires : deux fours et un séchoir.

La saisie concerne également des engins pneumatiques (chargeur et un élévateur), ainsi qu’un véhicule léger.

Pour rappel, la cession de l’ex-entreprise céramique vaisselle de l’est (ECVE), du complexe industriel porcelaine de Guelma, à l’Italien Eter Algérie Spa, a été entérinée le 19 décembre 2006 par le comité national pour les privatisations (CPE), avec avis favorable du ministère de l’Industrie et de la Promotion des investissements.

A la mi-décembre 2007, l’usine passe définitivement entre les mains du repreneur et nouveau PDG, Graziano Giacobazzi.

Un protocole d’accord avait été signé entre les deux parties, portant sur l’investissement et la préservation des emplois.

La société de participations de l’état (SGP), garante des engagements du repreneur, et dont le siège se trouve à Annaba, n’a finalement rien fait pour empêcher la banqueroute.

Une explosion s’est produite, jeudi en fin d’après-midi, au complexe céramique, porcelaine et produits réfractaires (ETER) de Guelma occasionnant des blessures à trois travailleurs. L’explosion, qui "serait due à une fuite dans une bonbonne de gaz", s’est produite non loin de l’entrée de l’usine près d’un endroit servant d’hébergement aux travailleurs, a précisé la Protection civile.

La même source a indiqué que cette explosion a provoqué des dégâts matériels jugés "mineurs" (un pan de mur d’une vingtaine de mètres s’est écroulé et deux véhicules stationnés à proximité ont subi des dommages).

Les autorités de la wilaya se sont immédiatement rendues sur les lieux du sinistre en même temps qu’un important dispositif de la Protection civile, a-t-on constaté. L’ETER, ex-Entreprise Céramique Vaisselle de l’Est (ECVE) avait été reprise par un repreneur italien en 2007.

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0