Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Le métro d'Alger en grève - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 10- SYNDICALISME ET AUTO-ORGANISATION DES TRAVAILLEURS - SYNDICALISM AND (...) > Le métro d’Alger en grève

Le métro d’Alger en grève

dimanche 30 mars 2014

Les travailleurs du métro d’Alger ont déclenché un mouvement de grève inattendu, qui a complètement perturbé le trafic de transport sur la première ligne, Hai Badr-Tafoura, à partir de neuf heures du matin. Un responsable chargé du service des affaires sociales de la branche de l’Union générale des algériens travailleurs, de la société (RATP) Algérie, a annoncé que le mouvement de grève sera illimité. Ce responsable a ajouté dans une déclaration de presse, que je cite : « Nous avons décidé de participer à une grève pour réclamer nos droits, en particulier les subventions », et « Nous nous attendons à ce que la Direction nous invite à engager des négociations ». Parmi ces revendications, les réclamations de salaire y figurent. Les revendications de ce syndicat portent également sur une hausse du salaire de base et la prime de panier.

Face à une telle situation, qui a contribué à engendrer d’importantes perturbations sur la première ligne en fonction de la grève inattendue menée par plusieurs catégories de travailleurs, du Metro d’Alger, ainsi que la société « RATP » Algérie" , et afin de garantir un service minimum de huit heures du matin à huit heures du soir, des bus ont été mobilisés pour assurer le transport le long de la ligne touchée par la grève.

La grève des travailleurs de la RATP-El-Djazaïr, société exploitant le métro d’Alger, s’est poursuivie hier samedi, a confirmé la chargée de communication de l’entreprise, Abrouk T. Sihem, selon laquelle le service minimum est assuré.

“La grève se poursuit”, a-t-elle précisé à l’APS, avant de souligner qu’un service minimum de 7h à 20h est cependant assuré au profit des usagers. Les travailleurs de la RATP-El-Djazaïr avait entamé jeudi un mouvement de grève “ouvert” à l’appui de revendications salariales. Selon leur délégué syndical, Debabi Réda, cette grève a été déclenchée “pour revendiquer nos droits, notamment l’allocation de primes”. Les revendications de ce syndicat portent également sur une hausse du salaire de base et la prime de panier.

La circulation des rames se fait, par ailleurs, toutes les dix minutes, alors que les voyages sont gratuits, en l’absence de caissiers et de contrôleurs. L’accès aux quais est également ouvert.

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0