Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Vive la grève des intermittents du spectacle !!! - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 13- ART ET REVOLUTION - ART AND REVOLUTION > Vive la grève des intermittents du spectacle !!!

Vive la grève des intermittents du spectacle !!!

vendredi 11 juillet 2014

6 Messages de forum

  • Le personnel du Festival d’Avignon a voté vendredi en faveur de la grève, à l’appel de la CGT Spectacle et des coordinations d’intermittents et précaires, a annoncé le « collectif in » représentant les salariés du festival.

    Sur 622 inscrits, 286 salariés ont pris part au vote, soit 46%. 65% se sont prononcés pour la grève (186 votes), 33% contre (94 votes) et il y a eu 2% de votes blancs, selon le collectif du festival In.

    « Il s’agit d’un vote consultatif, qui donne l’orientation générale du festival, mais qui doit être confirmé spectacle par spectacle », a expliqué Denis, un des porte-parole du collectif. « C’est peut-être pour cela que les gens ne se sont pas mobilisés », a-t-il estimé à propos de la forte abstention (54%).

    Treize spectacles sont prévus samedi au Festival d’Avignon, qui tourne à plein régime après un début difficile, marqué par la grève du 4 juillet pour son ouverture et par les intempéries affectant les spectacles en plein air. Le festival annoncera samedi à la mi-journée la liste des spectacles qui ne pourront pas se tenir pour cause de grève.

    Répondre à ce message

  • Bonjour.
    Peu de nouvelles ces temps-ci... car il s’est passé beaucoup de choses. Alors aujourd’hui un message un peu plus long que d’habitude :
    Nous avons joué à Bourg Lastic (63) le 6.
    Nous avons fait grève àSuper Besse (63) le 7, jour de grève appelé depuis le OFF d’Avignon.
    Nous sommes arrivés à Saint-Amant-Roche-Savine et nous y préparons notre festival La Belle Rouge.
    Nous jouons mardi 15, Parole de Mutins, au Monastier sur Gazeille (43)
    Nous avons mené des actions à Paris, nous continuons à en mener en Auvergne.
    Si certains d’entre vous sont pas loin, vous êtes les bienvenus mercredi 16 à 13h30 place du 1er mai à Clermont-Ferrand, devant "La coopérative de Mai", différents mouvements de précaires agiront ensemble...
    Enfin nous vous attendons tous pour La Belle Rouge du 25 au 27 juillet.
    Nous savons que beaucoup d’entre vous hésitent à réserver vos forfaits, voire à venir, considérant que nous allons faire grève.
    Nous même, nous ne connaissons pas encore les modalités de déroulement du festival. Comme nous l’avons écrit début juillet, ce sera en fonction de l’atmosphère générale dans la lutte, d’éventuels appels à la grève à ce moment là (qui n’existent pas à ce jour), du type d’actions à mener, de rencontres à organiser, de la décision des troupes...
    Cette lutte vit et se transforme au jour le jour, on compte sur vous pour la vivre avec nous !
    Alors voici les compléments du programme de La Belle Rouge, les expos, les films, les spectacles, les ateliers que nous n’avions pas annoncé.
    Enfin, pour expliquer notre lutte à vos amis et votre famille, regardez et diffusez ce film :
    http://youtu.be/ftwXvWShZMg
    A bientôt,
    La Compagnie Jolie Môme
    www.cie-joliemome.org

    Le site
    www.cie-joliemome.org
    pour nous écrire
    courrier@cie-joliemome.org

    La compagnie Jolie Môme est accueillie par la ville de Saint-Denis

    Répondre à ce message

  • Les intermittents du spectacle ont voté une nouvelle grève. Cette fois-ci, c’est le Festival International de théâtre de rue d’Aurillac qui se voit troublé par le mouvement ce vendredi. Le même jour, une manifestation « interprofessionnelle » dans les rues de la ville est prévue, a-t-on appris auprès de la CGT et de l’organisation du travail.

    Une soixantaine d’intermittents ont donc voté hier la grève pour « demander l’abrogation de la nouvelle contention d’assurance chômage entrée en vigueur début juillet » a déclaré à l’AFP le Secrétaire général de l’Union départementale CGT du Cantal, Thierry Bonhoure. Vendredi, la CGT appelle « tous les travailleurs précaires d’Aurillac à venir nous rejoindre. Les intérimaires, les précaires, les CDD... Nous ne sommes pas les seuls mobilisés, tout le monde est aujourd’hui concerné par la précarité, quand on voit que 87% des embauches au premier semestre 2014 ont été faites en CDD. »

    Répondre à ce message

  • Heure après heure, les informations tombent, et la liste des spectacles annulés se précise. Ce mercredi 1er octobre, journée de mobilisation nationale des intermittents, un premier état des lieux, vers 13 heures, témoigne de la vigueur du mouvement de protestation des artistes et des techniciens du spectacle.

    On sait déjà que deux spectacles du Festival d’automne, manifestation emblématique de la rentrée culturelle, à Paris et en banlieue, sont annulés : Le Capital et son singe, mis en scène par Sylvain Creuzevault, au Théâtre de la Colline, à Paris ; et Passim, mis en scène par François Tanguy, qui devait se jouer au T2G à Gennevilliers (Seine-Saint-Denis).

    Répondre à ce message

  • Les négociations patronat, gouvernement et syndicats sur l’assurance-chômage doivent se terminer jeudi prochain. Au menu notamment : avaler les intermittents du spectacle et diminuer encore leurs moyens d’existence !!! Au fait, pourquoi on négocie au lieu de lutter et de lutter tous ensemble. Les intermittents se défendent en occupant le théâtre de l’Odéon mais ils se défendent encore bien plus en participant à tous les mouvements sociaux comme celui sur la loi El Khomri et ils ont raison !

    Répondre à ce message

  • Le mouvement des intermittents commence à s’étendre en province. Après le théâtre de l’Odéon depuis dimanche soir et la Comédie Française mardi à Paris avec respectivement l’annulation des représentations de « Phèdre » avec Isabelle Huppert et de « Lucrèce Borgia », selon le compte Intermittents.

    Cinq salles en province sont aussi occupées.

    A Strasbourg (Bas-Rhin), les intermittents ont décidé d’occuper le Théâtre national (TNS). La décision a été prise mardi en début de soirée lors d’une assemblée générale organisée dans les locaux du théâtre, et qui réunissait des intermittents, mais aussi des lycéens, étudiants, et des représentants du mouvement « Nuit Debout ». « C’est une occupation, pas un blocage », a expliqué une comédienne présente sur place, précisant que les manifestants n’avaient en rien perturbé les deux pièces qui étaient jouées mardi au TNS.

    Même chose à Montpellier (Hérault) au Centre Dramatique National. Les intermittents se sont réunis en assemblée générale pour décider une occupation jusqu’à jeudi avant d’assister à la projection du film « Merci patron ».

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0