Accueil > 04 - HISTOIRE CONTEMPORAINE- CONTEMPORARY HISTORY > 22- Révoltes en Côte d’Ivoire > Quand l’organisation Lutte ouvrière commente les luttes de classes en Côte (...)

Quand l’organisation Lutte ouvrière commente les luttes de classes en Côte d’Ivoire comme des luttes de partis bourgeois, des luttes de clans, des luttes d’ethnies, des luttes de factions…

samedi 6 juillet 2024, par Robert Paris

Quand l’organisation Lutte ouvrière (essentiellement sous la plume de son principal dirigeant Muro) commente les luttes de classes en Côte d’Ivoire comme s’il s’agissait de faits extérieurs au prolétariat auquel celui-ci ne pouvait rien à part les dénoncer et revendiquer sur le terrain économique et social. LO transforme une classe révolutionnaire en classe revendicative. Les commentaires qui suivent ont toujours la même logique : faire croire que le bain de sang que vont subir les travailleurs et les milieux populaires qui vont en partie détruire le pays seraient seulement causés par des divisions et rivalités au sein des classes possédantes et pas nécessitées par la contre-révolution anti-sociale pour faire face à la révolte du peuple travailleur…

A l’opposé des bolcheviks dont LO se revendique, jamais cette organisation ne développe, dans les crises sociales et politiques, le programme et les perspectives propres des travailleurs révolutionnaires, quitte à miniser le caractère social et critique des crises en question.

Lutte ouvrière 1995

https://journal.lutte-ouvriere.org/mensuel/article/documents-archives-la-revue-lutte-de-classe-serie-actuelle-1993-cote-d-ivoire-parodie-d-election.html

L’article précédent de LO sépare nettement « la crise de succession » du régime du mécontentement populaire comme si, sur le terrain politique, les travailleurs n’avaient pas des lutttes à mener et devaient seulement revendiquer sur le terrain économique. LO dénonce des dangers comme l’ethnisme et les guerres entre clans bourgeois mais ne dresse aucune perspective pour la classe ouvrière et le peuple travailleur, notamment en s’adressant aux petits soldats. LO n’est pas une organisation qui affirme que le prolétariat postule à prendre le pouvoir dans des situations critiques pour la domination de la bourgeoisie.

Lutte ouvrière 1999

https://mensuel.lutte-ouvriere.org/mensuel/article/documents-archives-la-revue-lutte-de-classe-serie-actuelle-1993-cote-d-ivoire-ethnisme.html

La seule perspective que dresse LO dans l’article précédent est d’ordre moral : « préserver la fraternité et la solidarité entre travailleurs et entre pauvres. »

https://mensuel.lutte-ouvriere.org/mensuel/article/documents-archives-la-revue-lutte-de-classe-serie-actuelle-1993-cote-d-ivoire-lutte-pour-le.html

Quand l’armée se met à intervenir dans les révoltes et dans le pouvoir, LO (dans l’article prcédent) se garde de développer un programme politique des travailleurs permettant de s’adresser aux petits soldats révoltés.

Lutte ouvrière 2000

https://journal.lutte-ouvriere.org/journal/article/2000-08-04-cote-divoire-une-parodie-de-processus-democratique-sur-fond-de-misere-et-de-tension-croissante_1695.html

Dans l’article précédent, LO note une crise de la domination politique de la bourgeoisie, notamment entre pouvoir civil et militaire mais ne souligne nullement que les travailleurs pourraient y mettre leur grain de sel et profiter des déstabilisations et divisions.

https://journal.lutte-ouvriere.org/journal/article/2000-11-17-cote-divoire-la-barbarie-xenophobe-sest-abattue-sur-abobo_2181.html

Dans l’article précédent, LO ne voit comme cause des massacres subis par les quartiers populaires que la propagation de mauvaises idées, racistes, ethnistes, clanistes, etc… Il n’y voit pas une manière d’écraser le peuple travailleur qui menacerait la domination bourgeoise en opposant entre elles violemment deux partie de ce peuple.

https://journal.lutte-ouvriere.org/journal/article/2000-01-07-cote-divoire-un-nouveau-pouvoir-dont-il-ny-pas-grand-chose-esperer_694.html

Dans le texte précédent, LO affirme qu’il n’y a rien à espérer du pouvoir en place mais se garde de dire de quel pouvoir y il aurait quelque chose à espèrer et comment les travailleurs devraient s’organiser dans ce but.

https://journal.lutte-ouvriere.org/mensuel/article/documents-archives-la-revue-lutte-de-classe-serie-actuelle-1993-coup-d-etat-en-cote-d-ivoire.html

Dans le texte précédent, LO ne voit aucune connexion entre la révolte des petits soldats et la révolution ouvrière. Pourtant LO y a reconnu que les masses pauvres ne respectaient plus la propriété des riches mais affirme en même temps que « les pauvres n’ont fait que se servir, ils ne s’en sont pas pris aux riches capitalistes, à leur mainmise sur l’économie, loin de là. »

Lutte ouvrière 2001

https://www.lutte-ouvriere.org/journal/article/2001-01-12-cote-divoire-nouvelle-tentative-de-putsch-ou-nouvelle-provocation_2439.html

Dans l’article précédent, LO ne voit dans les révoltes armées ou populaires que des combats entre factions de la bourgeoisie et de l’armée.

Lutte ouvrière 2002

https://journal.lutte-ouvriere.org/journal/article/2002-12-05-cote-divoire-sous-la-botte-des-militaires-le-pays-senfonce-dans-la-guerre-civile_5743.html

LO constate ici qu’ « aucun de ces partis n’est du côté des masses pauvres » mais se garde bien d’en profiter pour développer ce que ferait un parti du côté des masses pauvres, quel serait son programme, quelles seraient ses actions, quels modes d’organisation des travailleurs il proposerait, quelle union avec la paysannerie et avec les couches petites bourgeoises frappées par la crise…

Lutte ouvrière 2003

https://journal.lutte-ouvriere.org/journal/article/2003-02-13-cote-divoire-les-escadrons-de-la-mort-sement-la-terreur-abidjan_6127.html

Les escadrons de la mort sèment la terreur dans la capitale, Abidjan, affirme LO dans l’article précédent sans jamais avancer comme solution la formation de milices ouvrières d’autodéfense et, d’une manière générale, l’auto-organisation du prolétariat.

Lutte ouvrière 2004

https://www.lutte-ouvriere.org/journal/article/2004-06-09-cote-divoire-la-demagogie-de-gbagbo_8814.html

LO dénonce la démagogie et les violences de Gbagbo sans souligner que c’est lui l’homme de gauche, de l’internationale socialiste sans affirmer que le prolétariat dispose des moyens de combattre ces assassins !

Lutte ouvrière 2005

https://www.lutte-ouvriere.org/journal/article/2005-11-03-cote-divoire-apres-le-30-octobre_11848.html

Encore du commentaire journalistique des événements, pire que si LO n’était pas présent sur place…

Lutte ouvrière 2006

https://www.lutte-ouvriere.org/journal/article/2006-01-25-cote-divoire-la-population-fait-les-frais-des-rivalites-entre-les-clans_12344.html

Dans l’article précédent, tout en relevant la misère explosive, LO affirme que c’est un conflit interethnique qui arrive. C’est sûr qu’avec de pareils révolutionnaires, on ne voit pas venir la révolution…

Lutte ouvrière y affirme que tout provient de rivalités entre des camps de la bourgeoisie, pas de la lutte des classes !

Lutte ouvrière 2007

https://journal.lutte-ouvriere.org/journal/article/2007-03-08-cote-divoire-nouvel-accord-entre-les-deux-camps-pour-combien-de-temps_14927.html

Commentaire journalistique digne du journal Le Monde avec juste une petite touche sur le bourbier de l’exploitation…

Lutte ouvrière 2010

https://www.lutte-ouvriere.org/journal/article/2010-02-24-cote-divoire-tandis-que-la-misere-setend-nouveau-coup-de-force-de-gbagbo_21782.html

Toujours le seul constat accablé (sur le ton « comme c’est dommage » !) que la misère monte sans que cette extrême gauche ne dresse une tout autre perspective pour le prolétariat révolutionnaire.

https://journal.lutte-ouvriere.org/journal/article/2010-12-08-cote-divoire-apres-lelection-presidentielle-la-poudriere-prete-exploser_23728.html

Si cet article affirme que « la poudrière ets prête à exploser », il ne s’agit absolument pas de la pudrière sociale !

Lutte ouvrière 2011

https://journal.lutte-ouvriere.org/mensuel/article/documents-archives-la-revue-lutte-de-classe-serie-actuelle-1993-article-la-cote-d-ivoire-entre-deux.html

Voici enfin un article qui dit qu’il va dresser la perspective juste pour les travailleurs et citons-la :

« Pour améliorer nos conditions de vie et de travail, ne serait-ce que pour rattraper le niveau de salaire qui était le nôtre il y a vingt ans, il nous faudra nécessairement unir nos forces pour affronter le patronat qui nous exploite. Aucun gouvernement n’est jamais venu à notre aide. Aucun ne le fera dans l’avenir. Si nous sortons divisés de cette crise, comment pourrons-nous alors faire face au patronat pour lui imposer des augmentations de salaire indispensables, pour ne pas crever de misère ? »

Cela signifie que nous, travailleurs, ne luttons (du moins pour LO) que pour des augmentations de salaire au moment où la société tout entière s’effondre dans des affrontements sanglants !

https://www.lutte-ouvriere.org/journal/article/2011-03-09-cote-divoire-la-population-face-la-montee-de-lethnisme-et-de-la-xenophobie_24349.html

Une description précise de la catastrophe dans laquelle est plongée la population pauvre des villes mais sans aucune perspective pour en sortir…

Lutte ouvrière 2012

https://mensuel.lutte-ouvriere.org/mensuel/article/documents-archives-la-revue-lutte-de-classe-serie-actuelle-1993-article-cote-d-ivoire-la-situation-un-an.html

Un passage qui mérite d’être cité :

« En fait, il est facile de toucher les sentiments de classe des travailleurs, malgré toutes les propagandes ethnistes et la guerre civile qui s’est passée. C’est important pour l’avenir. Parce que des luttes, il y en aura inévitablement. Pas à cause de ce que nous pouvons y faire ou pas. Mais à cause de la bourgeoisie, de sa rapacité. Mais il faudrait que notre activité militante permette un jour aux travailleurs de trouver le chemin dans le sens de leurs intérêts de classe ; qu’il y ait, par exemple, dans la Zone Industrielle, des travailleurs qui sachent monter sur la table et s’adresser aux leurs. Notre raison d’être, c’est finalement cela. »

Eh bien ! dans ce qui précède, nous voyons très mal où est « la raison d’être » des travailleurs révolutionnaires, on n’y trouve aucunement leur programme, leurs perpspectives, leurs modes d’organisation des travailleurs, ni rien !

Lutte ouvrière 2014

https://mensuel.lutte-ouvriere.org/mensuel/article/documents-archives-la-revue-lutte-de-classe-serie-actuelle-1993-article-cote-d-ivoire-pendant-que-le.html

Encore un article qui pleure sur la paupérisation des classes pauvres… Pour pleurer misère… Un seul passage censé être encourageant :

« Malgré le recul politique général, marqué par l’ethnisme propagé pendant des décennies par des dirigeants politiques en rivalité pour la succession d’Houphouët, malgré une épuisante guerre civile, les idées de lutte de classe trouvent un écho. Le champ des possibilités est donc vaste devant une organisation commu¬niste révolutionnaire comme l’UATCI. »

Mais pas un mot d’explication sur les perspectives pour lesquelles se bat l’UATCI, organisation locale de LO…

Lutte ouvrière 2020

https://www.lutte-ouvriere.org/journal/article/2020-11-04-cote-divoire-les-fauteurs-de-guerre-civile_152633.html

Encore, dans l’article qui précède, la même litanie :

« Tous ces candidats au pouvoir ont maintes fois montré comment ils menaient leurs combats pour l’accès aux richesses avec le sang des travailleurs, et s’entendaient à les dresser les uns contre les autres, ethnie contre ethnie. Tous sont les ennemis mortels du monde du travail, qui ne peut leur opposer que son unité et sa lutte autour de ses objectifs de classe. »

Mais quelle est cette lutte, lutte purement économique ou lutte politique, dans quelle perspective ? Pas un mot pour y répondre !

Minorité de LO 2000

https://www.lutte-ouvriere.org/journal/article/2000-11-10-cote-divoire-un-massacre-pour-casser-la-revolte-populaire_2150.html

Dans l’article qui précède, Robert Paris, alors dans la minorité opposante à la direction de LO, relève que, si les classes dirigeantes ont fait un massacre, c’est dans le but de « casser une révolte populaire ». Alors que LO ne voit cependant dans les évènements qu’ « une population pauvre qui contribue à défaire les régimes » c’est-à-dire à mettre en place de nouveaux régimes bourgeois, cet article de Robert Paris affirme que c’est aux travailleurs de prendre le pouvoir.

Et dans Voix des Travailleurs qu’en est-il ?

Voix des Travailleurs 1988-1991

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article3779

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article72

Voix des Travailleurs 1999-2001

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article207

Voix des Travailleurs 2002

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article785

Voix des Travailleurs 2006-2009

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article1061

Voix des Travailleurs 2008

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article873

Voix des Travailleurs 2009

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article1218

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article1156

Voix des Travailleurs 2010

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article1766

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article1813

Voix des Travailleurs 2011

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article2116

https://www.matierevolution.org/spip.php?article1959

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article2033

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article2007

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article1960

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article2003

Voix des Travailleurs 2012

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article2384

Voix des Travailleurs 2013

https://www.matierevolution.org/spip.php?article3464

Voix des Travailleurs 2014-2023

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article3376

Voix des Travailleurs 2023

https://www.matierevolution.fr/spip.php?article7332

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.