Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /homepages/36/d206324349/htdocs/site_org1G/config/ecran_securite.php on line 180
Les meilleurs écrits athées - Quinzième partie – L’athéisme a aussi ses victimes et même ses martyrs - Matière et Révolution
English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 09 - RELIGION > Les meilleurs écrits athées - Quinzième partie – L’athéisme a aussi ses victimes (...)

Les meilleurs écrits athées - Quinzième partie – L’athéisme a aussi ses victimes et même ses martyrs

vendredi 22 septembre 2017, par Robert Paris

Les meilleurs écrits athées - Quinzième partie – L’athéisme a aussi ses victimes et même ses martyrs

Francis Bacon dans "Essais de morale et de politique" : « L’athéisme a… même ses martyrs, qui aiment mieux subir le plus affreux des supplices que de se rétracter. »

L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert :

« Un phénomène très extraordinaire, c’est que l’athéisme a eu aussi ses martyrs, lui qui ne promet point de récompenses et qui n’offre aucun motif capable de faire illusion. »

source

Voltaire, dans le « Dictionnaire philosophique » :

« Non, si vous voulez rendre la religion chrétienne aimable, ne parlez jamais de martyrs ; nous (les Chrétiens) en avons fait cent fois plus que les païens. »

« On peut considérer qu’il y a des "martyrs" de l’athéisme, par exemple Théodore de Cyrène (dit l’Athée), exécuté à Athènes vers 320 av. J.-C., le Chevalier de la Barre, exécuté en 1766 pour avoir refusé de soulever son chapeau au passage d’une procession religieuse, ou tous les apostats de l’islam devenus athées comme Turan Dursun (1934-1990), grande figure de l’athéisme turc. »

source

« Chaque science, chaque culte, a eu ses martyrs. Selon le cours ordinaire des choses, quelques générations passent, puis vient une période où ces mêmes vérités sont considérées comme des faits ordinaires et, un peu plus tard, il en vient une autre où elles sont déclarées nécessaires et où l’intelligence la plus obtuse s’étonne elle-même que l’on ait jamais pu les nier. »

source

Alors que la Grèce antique, connue pour l’athéisme de ses philosophes, ne se souciait pas d’imposer de religion, Athènes devenant un Etat et une puissance dictatoriale sur la Grèce a combattu l’irreligion. Le cas de Socrate est fameux et ce n’est pas le seul… À Athènes, à partir de 432 av. J.-C., et durant environ un siècle, le décret de Diopeithès permet des poursuites envers les impies, ceux qui ne croient pas aux dieux reconnus par l’État, mais cela ne freinera pas la multiplication des philosophies matérialistes, toujours panthéistes. Des accusations d’impiétés s’abattent sur des philosophes, qui sont condamnés à l’exil, la prison ou la mort. Anaxagore de Clazomènes, Protagoras, Socrate entre autres en sont victimes. Platon répertorie trois sortes d’incroyants : ceux qui ne croient pas du tout à l’existence des dieux, ceux qui croient que les dieux sont indifférents aux affaires humaines, et ceux qui croient pouvoir leur faire changer d’avis par leurs prières et leurs sacrifices. Platon, dans son texte Les Lois, est favorable aux condamnations des impies, les considérant comme immoraux, incapables de « dominer leur jouissance et leurs passions », mais aussi incapables d’accéder au monde des idées, propre à la vision platonicienne du monde.

Dans tous les pays d’Europe est remarquée la présence d’athées, et, surtout à partir de 1570, pouvoirs civils et religieux s’inquiètent et répriment ce mouvement, ainsi que le scepticisme religieux. En 1585 le concile d’Aix demande que les athées soient recherchés et punis, des déclarations royales précisent les peines à infliger en cas d’impiétés, allant de l’amende à des « punitions exemplaires et extraordinaires » en cas de récidives. L’Inquisition espagnole punissait l’hérésie jusqu’en 1594, ensuite elle pourchasse aussi l’incroyance et le scepticisme, introduisant le délit du doute sur l’existence du paradis et de l’enfer, celui d’affirmer que seuls sont réels la naissance et la mort (ce qui est équivalent à l’affirmation précédente), d’affirmer « l’âme de l’homme n’est qu’un souffle », que « le sang est l’âme ». L’Inquisition espagnole et italienne surveillent les livres présents chez les libraires et les imprimeurs, en exigeant leur liste exhaustive : des milliers de livres sont confisqués et des libraires subissent des procès pour avoir mis en vente des livres mis à l’Index par l’Église. En Angleterre, les tribunaux anglicans notent de nombreuses déclarations de personnes du peuple relevant d’opinions athéistes, et amenant certaines à être brulées vives : le Nouveau testament ne serait « que stupidités, des histoires humaines, ou plutôt une simple fable », « il n’y a pas de Dieu et il n’y a pas d’âme à sauver », « je crois qu’il n’y a ni dieu ni diable, et je ne crois que ce que je vois ». Des sectes anglaises mettent en doute tel ou tel point de la doctrine chrétienne, et de nombreux puritains anglicans avouent parfois avoir été tentés par l’incroyance, certaines personnalités connues sont des mécréants notoires. En Angleterre, certains auteurs de cette époque considèrent que près d’un tiers de la population est athée.

Hypatie d’Alexandrie

Aspasie d’Athènes

Anaxagore, condamné pour athéisme

Diagoras

Socrate, condamné à mort pour athéisme

Giordano Bruno

Galilée

Boèce de Dacie

Basalu Giulio

Giulio Cesare Vanini

Liszinski Casimir

Alfred Loisy

Discrimination dans le monde contre les athées

Dans 13 pays, les athées risquent la peine de mort

Sur la répression de l’athéisme en Pologne :

Kazimierz Łyszczyński

Sur la répression de l’athéisme en France :

Chevalier de La Barre

[Exécution d’un Athée nommé de la Serne > http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bt...]

Harcelés récemment pour athéisme

Sur l’oppression de l’athéisme aux USA :

Madalyn Murray O’Hair (née le 13 avril 1919 et morte le 29 septembre 1995) est une personnalité athée américaine. Fondatrice de l’association American Atheists elle fut très active dans les campagnes de séparation de l’Église et de l’État. Elle fut assassinée en septembre 1995 avec son fils Jon Garth Murray et sa petite-fille Robin Murray-O’Hair par David Waters, un ancien employé de l’association. Bien que de nombreux soupçons se portaient sur David Waters, la vérité ne fut découverte qu’en janvier 2001. Selon le magazine Life, elle a été "la femme la plus haïe des États-Unis".

Madalyn Murray O’Hair

Discriminations

Sur la répression de l’athéisme turc :

Turan Dursun

Sur la répression de l’athéisme en Arabie saoudite :

Abdallah Al Quassimi

Sur la répression de l’athéisme au Yémen :

Mohammed Batawil

Sur la répression de l’athéisme en Egypte :

Alber Saber

Karim Ashraf-al-Banna

Discriminations

Sur la répression des athées en Israël :

Plaintes et menaces contre les athées

Sur l’oppression au Nigeria :

Lire ici

Sur la répression de l’athéisme au Bangladesh :

Avijit Roy

Vague d’assassinats

Sur la discrimination de l’athéisme au Brésil :

Lire ici

Sur la répression des athées au Kenya :

Lire ici

Sur la répression des athées américains :

Lire ici

Sur la répression de l’athéisme en Arabie saoudite :

Lire ici

Les violences augmentent contre les athées dans le monde

Lire aussi :

Qu’est-ce que l’athéisme ?

Qu’était le matérialisme en philosophie et qu’est-il aujourd’hui ?

Qu’est-ce que le matérialisme (en philosophie) ?

L’athéisme et l’anticléricalisme dans la Révolution française

Organisations et sites athées dans le monde

Notre combat contre la religion

Dialogue sur la religion et les religions

D’où viennent les religions

Les révolutionnaires et la religion

En quoi le fondement, réel et imaginaire, des anciennes religions a irrémédiablement disparu ?

Religion—its social roots and role

Les meilleurs écrits athées - Première partie - Ecrits de la Grèce ancienne contre les religions et les dieux

Les meilleurs écrits athées - Deuxième partie - Diderot - La Mettrie

Les meilleurs écrits athées - Troisième partie - d’Holbach, Helvétius, Bacon et bien d’autres auteurs

Les meilleurs écrits athées - Quatrième partie - Feuerbach

Les meilleurs écrits athées - Cinquième partie - L’athéisme selon Karl Marx

Les meilleurs écrits athées - Sixième partie – Plekhanov, Lénine, Trotsky

Les meilleurs écrits athées - Septième partie – Les grands auteurs athées récents

Les meilleurs écrits athées - Huitième partie – L’Inde et le Pakistan, continent historique de l’athéisme

Les meilleurs écrits athées - Neuvième partie - Quelques grands écrits athées historiques

Les meilleurs textes athées – Dixième partie - Un athée se soumet à la question…

Les meilleurs écrits athées - Onzième partie – L’homme préhistorique, un athée ?

Les meilleurs écrits athées - Douzième partie – Une Chine antique athée

Les meilleurs écrits athées - Treizième partie - Les grandes femmes athées de l’Histoire

Les meilleurs écrits athées - Quatorzième partie - Dialogues athées

Les meilleurs écrits athées - Seizième partie - Poésies athées

Les meilleurs écrits athées – Dix-septième partie - Les philosophes matérialistes

Les meilleurs auteurs athées – Dix-huitième partie - Les auteurs athées romains

Les meilleurs écrits athées – Dix-neuvième partie - Plaisanteries athées

Les meilleurs écrits athées – Vingtième partie – L’anticléricalisme

Les meilleurs écrits athées – Vingt-et-unième partie - Orient athée

Les pires crimes et scandales de l’Eglise catholique

Les plus grands auteurs athées du monde

Le site athéisme

1 Message

  • Dans le Discours préliminaire de l’Encyclopédie, D’Alembert critique sévèrement le tribunal de l’Inquisition en ces termes :

    « Un tribunal devenu puissant dans le midi de l’Europe, dans les Indes, dans le Nouveau Monde, mais que la foi n’ordonne point de croire, ni la charité d’approuver, ou plutôt que la religion réprouve, quoique occupé par ses ministres, et dont la France n’a pu s’accoutumer encore à prononcer le nom sans effroi, condamna un célèbre astronome pour avoir soutenu le mouvement de la terre, et le déclara hérétique (...). C’est ainsi que l’abus de l’autorité spirituelle réunie à la temporelle forçait la raison au silence ; et peu s’en fallut qu’on ne défendit au genre humain de penser. »

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0